Publié par Laisser un commentaire

Etre médium au quotidien

J’entends de plus en plus de personnes me dirent « C’est pas évident comme métier, avec tous les malheurs des gens, ça doit être dur ».

Et bien non. Et heureusement !

Oui, il y a des tragédies, des familles déchirées, des décés prématurés (et c’est peu de le dire dans certains cas). Je remplis ma mission en accompagnont les personnes qui viennent me consulter.

Mais une fois la porte du cabinet refermée, une fois la journée terminée, je dois revenir à ma vie, cesser de penser à toutes les existances des « autres ». Revenir à mon essence finalement.

C’est une façon de nous protéger, d’être encore dans la capacité d’écouter et de prendre du temps pour notre famille, nos amis, nos proches. Certes, certaines personnes portent de lourds fardeaux, mais nous avons également notre vie à mener.

Alors, ne vous offusquez pas si un médium vous dit « Pardon mais je ne me souviens plus de ce que je vous ai dit la dernière fois ». Du temps s’est certainement écoulé entre les deux consultations, mais surtout, nous nous protégeons et nous nous recontrons sur nous-mêmes.

Un peu comme vous, une fois la porte du bureau fermée et la clef du contact de la voiture tournée ! Mais ne d’inquiétude, je me souviens toujours d’une voix et d’un visage, que l’on se soit rencontré sur un salon, en cabinet sur Pertuis ou Gardanne ou juste par téléphone.

Victoria Médium

Laisser un commentaire